Vue globale de l'obélisque
Vue globale de l'obélisque

Obélisque, surtout Egyptien

Sculpture en biscuit de porcelaine de Sèvres

2 916,67 €

Symbole de l’esprit conquérant de Napoléon 1er, l'obélisque en biscuit de porcelaine de Sèvres fait partie des pièces-maîtresses de l'immense surtout de table commandé par l'Empereur à la Manufacture. Marques de Sèvres sur la base du biscuit.

Biscuit réalisé entièrement à la main par nos artisans au sein des ateliers de la Manufacture de Sèvres. Des nuances et variations peuvent apparaître d’une pièce à l’autre, les rendant chacune presque unique.

Toutes les commandes sont soigneusement emballées et livrées dans une boîte Sèvres bleue et or.

2 Produits

Fiche technique

Matières
Porcelaine
Dimensions
H : 65 cm, l : 5 cm, socle : 12 x 12 cm
Matières :
Porcelaine
Dimensions :
H : 65 cm, l : 5 cm, socle : 12 x 12 cm

En savoir plus sur les différents types de pâte

L’art de la porcelaine a fortement été influencé par les découvertes en Égypte liées aux guerres napoléoniennes du début du XIXe siècle.

L’obélisque, symbole viril de la fertilité, est devenu très populaire dans les courants esthétiques de l’époque. Imprégné de cette culture passée, cet obélisque fait partie du surtout égyptien qui est l’une des réalisations les plus emblématiques de la Manufacture de Sèvres.

Comment est né le surtout égyptien ?

En 1808, au retour de la campagne que mena Napoléon Bonaparte en Égypte, la Manufacture de Sèvres édita un service égyptien, de formes et de décors totalement nouveaux, comprenant 72 assiettes et diverses pièces de forme en biscuit.

Les décors de ce service furent créés d’après l’ouvrage de Dominique-Vivant Denon Voyage dans la Basse et dans la Haute Égypte pendant les campagnes du général Bonaparte, illustré de gravures et de croquis qu’il prit pendant la campagne d’Égypte. Les formes et le décor, tout à fait originaux et élégants, ont fait de ce service l’une des plus glorieuses productions de la Manufacture, transposant avec beaucoup de justles motifs égyptiens dans l’art de la porcelaine.

Le premier ensemble a été Offert au Tsar de Russie Alexandre Ier, actuellement conservé au Musée de l’Ermitage à Saint Pétersbourg pour une partie et pour l’autre partie au Musée de Kouskovo à côté de Moscou. Un deuxième exemplaire fut terminé en 1812 pour l'impératrice Joséphine, et finalement offert en 1818 par Louis XVIII au duc de Wellington et conservé à Apsley House à Londres.

Vous aimerez aussi